Conseil d’administration


Le Conseil d’Administration du CIL du Mourillon se réunit chaque troisième lundi du mois à 17 h 30 à la maison de la Méditerranée. Pour assister à la réunion vous devez en faire la demande préalable au Président du CIL (n° de téléphone à la rubrique contact)

Extrait des statuts :

a – Définition et composition du Conseil d’Administration : Le CIL est administré par un Conseil d’Administration (ci-après désigné CA) composé au maximum de 30 membres. Tout adhérent du CIL, peut présenter sa candidature pour en faire partie. Cette candidature est soumise au vote du CA. Les membres du conseil d’administration et du bureau sont rééligibles. Tout membre du CA absent à quatre (4) réunions consécutives du conseil d’administration sera considéré comme démissionnaire (Sauf cas particulier.) Aucun membre du CA qui briguerait un mandat électoral ne pourra se prévaloir de son appartenance au Conseil d’Administration. S’il est élu, il sera démissionnaire d’office du CA.

b – Attribution du Conseil d’Administration : Le CA est investi des pouvoirs les plus étendus dans la limite des buts de lassociation et dans le cadre des résolutions adoptées par l’Assemblée Générale. En particulier : – Il délègue tout ou partie de ses attributions au Bureau ou à certains de ses membres auxquels des fonctions particulières peuvent être confiées ; – Il contrôle la gestion des membres du Bureau et peut se faire rendre compte de leurs actes ; – Il fixe les ordres du jour des Assemblées Générales Ordinaires et Extraordinaires. Le Conseil d’Administration se réunit sur convocation du Président au minimum une fois par trimestre ou exceptionnellement à la demande du quart de ses membres. Les décisions sont prises à la majorité des voix des présents. En cas de partage des voix celle du Président est prépondérante. Les réunions du conseil d’administration font l’objet d’un compte-rendu diffusé à l’ensemble de ses membres par le secrétaire du CIL

Règlement intérieur : S’il l’estime nécessaire, le Conseil d’administration peut élaborer un règlement intérieur pour définir des règles de fonctionnement particulières. Il sera présenté pour approbation à l’Assemblée Générale.